Communications

Communiqués de presse

CIAC - Construction et infrastructures : un virage prometteur en faveur d’un matériau plus durable, léger et résistant

La construction, l’architecture et le design seront au coeur de nombreux échanges lors de la Conférence internationale de l’aluminium du Canada, qui aura lieu à Montréal du 2 au 4 juin prochain. Parmi les nombreux panels d’experts qui prendront part à l’événement, deux se pencheront spécifiquement sur les questions relatives à l’architecture institutionnelle et aux infrastructures routières, afin d’en dresser un portrait et échanger sur l’ampleur des besoins, défis et opportunités.
La croissance de la population, l’urbanisation et les changements des modes de vie, conjugués à la nécessité de remettre à neuf les infrastructures routières développées au dernier siècle, requièrent une utilisation plus efficace des matériaux pour améliorer le caractère durable des villes. Conséquemment, la recherche constante pour des matières plus durables, légères et résistantes confère précisément à l’aluminium un rôle de premier ordre dans toute innovation dans le domaine de la construction.

63 000 PONTS À RÉPARER AUX ÉTATS-UNIS SEULEMENT

« Un rapport dévoilé il y a quelques jours par la American Road and Transportation Builders Association indique que nos voisins du sud ont plus de 63 000 ponts à réparer, ou reconstruire, de manière urgence. Il est évident que les propriétés de l’aluminium donnent à ce matériau une place de premier ordre dans les choix qui devront être faits par les autorités américaines », rappelle Jean Simard, président – directeur général de l’Association de l’aluminium du Canada.
D’une part, un panel échangera sur les infrastructures routières, plus particulièrement les ponts et passerelles. Parmi ses experts, on trouve Joe Sabatini, président d’Innovation Network (USA) et co-auteur de l’ « Étude de marché sur les Possibilités d’utilisation de l’aluminium dans la construction de ponts routiers et de viaducs » rendue publique à l’automne 2103 par l’Association de l’aluminium du Canada. Aussi, le projet du Pont de Saint-Ambroise, premier projet pilote en sol québécois s’appuyant sur un tablier fait d’aluminium, sera présenté. Enfin, Ron Loborec, Associé – Directeur national Énergie et Ressources, Deloitte Canada, abordera la notion du coût total de possession d’une structure selon le choix du matériau.

LE PLANÉTARIUM ET LE CUSM, PRÈS D’UN AN PLUS TARD

D’autre part, un groupe discutera de l’empreinte de l’aluminium sur la conception urbaine et de sa contribution sur les bâtiments durables, à même des exemples concrets. Essentiellement fait d’aluminium, le nouveau planétarium de Montréal souffle ce mois-ci sa toute première chandelle. Son exemple sera présenté par l’architecte Jean-François Julien, de la firme Cardin Ramirez Julien, concepteur du projet. Plus récent, l’exemple du complexe hospitalier du site Glen du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), lequel a nécessité une importante utilisation d’aluminium, sera pour sa part analysé par son directeur des aspects techniques, Yves Gauthier, ingénieur chez SNC-Lavalin. De plus, Michael Stacey, directeur de l’Institut d’architecture à la Faculté de génie
de l’Université de Nottingham, au Royaume-Uni, complétera les discussions.
La Conférence internationale de l’aluminium du Canada est une initiative de l’Association de l’aluminium du Canada (AAC), avec la collaboration de ses partenaires Alcoa, Aluminerie Alouette et Rio Tinto Alcan, et réunira à Montréal – du 2 au 4 juin 2014 - parmi les plus grands experts mondiaux des questions liées à l’aluminium. Cette conférence traitera de meilleures pratiques, d’innovation, de développement durable et de sujets stratégiques qui intéresseront les décideurs de l’industrie de l’aluminium, ses donneurs d’ouvrages, ses opérateurs et ses fournisseurs, tout comme ses utilisateurs industriels.

Pour en savoir plus sur la CIAC, cliquez ici.

Retour aux communiqués de presse