Communications

Nouvelles

La surcapacité mondiale dans l'aluminium maintenant sur l'écran radar du G7

Montréal, le 28 mai 2017 – La reconnaissance par les pays membres du G7 de l’enjeu de la surcapacité dans l’industrie de l’aluminium liée à des pratiques inconséquentes et irrespectueuses des règles de marché est un pas de plus dans la bonne direction, afin de résoudre la crise affectant la capacité industrielle mondiale de production d’aluminium, selon Jean Simard, président et chef de la direction de l’Association de l’aluminium du Canada.

« L’AAC tient à souligner le rôle important joué par le Gouvernement du Canada et ses représentants dans le cadre du G7 afin de développer une position commune sur la question, ajoute monsieur Simard, « l’engagement du gouvernement canadien dans ce dossier est significatif, et nous espérons qu’il se poursuivra avec la même détermination dans le but de préserver notre industrie ainsi que sa croissance dans l’avenir. »

C’est maintenant aux pays membres du G20 qui se réunira en juillet prochain à Hambourg en Allemagne de reconnaître la situation et mettre en place les mécanismes nécessaires à la résorption des surplus, et l’élimination des pratiques interventionnistes et frauduleuses.

L’Association de l’aluminium du Canada salue l’initiative du gouvernement canadien de tenir le prochain sommet à La Malbaie au Québec, ce qui devrait permettre de poursuivre cette démarche amorcée à Taormina, en vue du G20 2018 qui se tiendra en Argentine.

À propos de l'Association de l’aluminium du Canada (www.aluminium.ca)

L’Association de l’aluminium du Canada (AAC) est un organisme à but non lucratif représentant les trois entreprises de classe mondiale productrice d’aluminium primaire qui sont : Alcoa, Aluminerie Alouette et Rio Tinto. Elles opèrent au Canada dix usines dont neuf au Québec et emploient plus de 9 000 personnes.

                                                     - 30 -

Source :

Jean Simard
514-288-4842 poste 225
jsimard@aluminium.ca

Retour aux nouvelles