Étude de cas

AddÉnergie

AddÉnergie, le leader canadien des solutions de recharge pour véhicules électriques (VE), est née du rêve ambitieux de changer le monde : remplacer les véhicules conventionnels polluants par des véhicules électriques (VE)!

En effet, AddÉnergie s’est donnée comme mission de favoriser l’intégration des VE sur les routes en mettant à la disposition des usagers des solutions de recharge intelligentes.

Concrètement, AddÉnergie développe, manufacture et opère des solutions de recharge pour tous les segments de marché (public, employeur, flotte, résidentiel, multi résidentiel, etc.). Fournisseur de l’infrastructure de recharge du Circuit électrique et du RéseauVER, les deux plus grands réseaux de bornes de recharge au Canada et totalisant un parc de plus de 1 300 bornes de recharge, AddÉnergie procure les produits et logiciels nécessaires à l’exploitation de ces réseaux et lancera de nouveaux réseaux avec des partenaires internationaux dans les années à venir.

AddÉnergiele leader canadien des solutions de recharge pour véhicules électriques, est née du rêve ambitieux de changer le monde

Un partenariat de choix​

Le succès de l’entreprise a passé par l’établissement de partenariats stratégiques. Depuis 2010, l’un des partenaires clés de cette réussite est sans aucun doute Rio Tinto, qui a accompagné AddÉnergie sur plusieurs fronts, dont le développement de ses bornes de recharge en aluminium, la sélection de fournisseurs dans la transformation de l’aluminium, le déploiement des bornes de recharge et la réalisation de projets pilotes, de même que dans l’implantation de son usine à Shawinigan.

« Nous ne serions pas où nous en sommes sans le support et l’expertise constante de l’équipe d’Alcan! Ils ont toute mon admiration et ma gratitude pour ce qu’ils ont fait pour nous et pour d’autres entreprises du Québec! C’est un acteur de développement économique fantastique qui peut se vanter d’avoir été un moteur pour l’expansion de notre entreprise! », mentionne Louis Tremblay, président et chef de la direction d’AddÉnergie.

Un marché en explosion

Le domaine des bornes de recharge pour véhicules électrique est étroitement lié au marché du véhicule électrique. Alors qu’il n’y en avait pas encore au Canada en 2010, on comptait déjà 11 000 VE à la fin de l’année 2014, et ce, avec un taux de croissance annuel de 65% par rapport à 2013! Depuis juin 2015, nous en comptons plus de 14 000.

Ce marché, bien qu’encore jeune, est en forte croissance et la qualité des solutions de recharge d’AddÉnergie lui a assuré une part de marché substantielle et croissante. En effet, l’entreprise a doublé son chiffre d’affaires à chacune de ses 6 années d’existence!

Il faut dire que les Québécois répondent bien à l’appel du véhicule électrique, car c’est au Québec que l’on retrouve le plus de véhicules électriques au Canada (50%).

Conséquemment, l’augmentation continue du nombre de véhicules électriques se traduit par une hausse proportionnelle du nombre de bornes et du nombre de recharges sur celles-ci.

À titre d’exemple, 31 sessions de recharge ont été enregistrées au centre commercial Laurier Québec en février 2014. Un an plus tard, le nombre de sessions a plus que doublé, grimpant à 73!

Plus que l’aluminium!

Puisque l’aluminium joue un rôle clé dans la qualité et la fiabilité des infrastructures de recharge d’AddÉnergie, son partenariat avec Rio Tinto est essentiel dans son développement et sa croissance. Depuis les débuts de ce partenariat, la qualité a été constatée à deux niveaux; celle de l’aluminium, bien sûr, mais également celle des gens œuvrant passionnément chez Rio Tinto. Voilà un bel exemple de développement économique et de partage de passions!

Chiffres à retenir

  • AddÉnergie a vendu plus de 1 300 bornes depuis sa création.
  • Les bornes d’AddÉnergie transfèrent, à chaque mois, l’énergie nécessaire pour faire le tour de la terre en véhicule électrique (40 000 km).
  • AddÉnergie emploie près de 40 personnes à son siège social de la ville de Québec, son usine de Shawinigan et bientôt dans ses nouveaux locaux de Mississauga, en Ontario.

Retour à l'économie

Études de cas